Un F-117 abattu!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un F-117 abattu!

Message  Voodoo le Sam 3 Jan - 1:02

Le 27 mars 1999 à 0h33, pendant la quatrième nuit du conflit mené contre les Serbe au cours de l'opération "Allied Force" au Kosovo, un F-117A fut abattu par une batterie de missiles sol-air, vraisemblablement SA-3. Le pilote, le Capitaine Ken "Wizz" Dwelle, put s'éjecte et une heur plus tard un AWACS signale avoir reçu une communication du pilote au sol et situe son emplacement à quelque 45 kilomètres au nord-ouest de Belgrade. Des messages d'alerte fusent aussitôt. Quelque part en Bosnie, une équipe CSAR américaine se prépare à prendre l'air; à Cervia, dans le nord de l'Italie, d'autres commandos spécialisés font de même, alors que plusieurs avions de l'OTAN décollent pour tenter de localiser précisément le pilote. Sur le porte-avions Foch, dans l'Adriatique, deux hélicoptères Super-Frelon et les équipes RESCO françaises sont mis à disposition. La course contre la montre vient de commencer. Le pilote américain, conserve le silence radio pour éviter d'être localisé par les forces serbes. Extrait de son avion touché au moyen d'une véritable capsule éjectable, il dispose d'un équipement de survie très complet - eau, nourriture, GPS, lunettes de vision nocturne, radios entre autres, ainsi qu'un signal infrarouge pouvant être vu de nuit à plusieurs kilomètres. Bien que le secteur soit plat et presque dépourvu d'arbres, il parvient ensuite à se confectionner une cachette et observe les environs.
Du côté de l'OTAN, l'opération de récupération se prépare avec hâte. Le pilote a été repéré avec précision et le secteur paraît a priori favorable, alors que des chasseurs se relaient en altitude pour dissuader les forces aériennes yougoslaves d'intervenir. Car du côté serbe on ne reste pas inactif. L'endroit où le F-117 s'est écrasé a été rapidement localisé, à 29 km au nord-ouest de Belgrade; les unités terrestres de la région partent à la recherche du pilote. Dès 22h00, la télévision nationale yougoslave montre les premières images de l'épave, aussitôt diffusées sur les grands networks occidentaux.
Moins de trois heures après le crash, l'opération de récupération entre alors dans sa phase décisive. Une dizaine d'avions US décollent des bases aériennes alliées en Italie, des chasseurs-bombardiers F-16 équipés notamment de missiles antiradar ainsi que des avions EA-6B Prowler de guerre électronique, afin de neutraliser les défenses antiaériennes serbes. Quelques dizaines de minutes plus tard, trois hélicoptères prennent à leur tour l'air, avec à bord des équipes CSAR. Il n'est que temps.
A 00h16, le pilote américain lance en effet un bref message radio: "hostiles". Des soldats yougoslaves patrouillent alentour, lourdement armés, sans détecter leur proie. La chasse à l'homme et l'imminence de sa capture est annoncée par Belgrade à 01h30. Pendant ce temps, les hélicoptères - de type MH-60G Pave Hawk et MH-53J Pave Low - foncent au ras du sol à 200 km/h, alors que leur couverture aérienne et terrestre est en place.
A Washington, à plus de 8000 kilomètres des Balkans, la Maison Blanche bombarde de coups de téléphone les responsables de l'OTAN. Les images de l'épave du F-117 qui inondent tous les écrans n'incitent pas à l'optimisme.
A 02h30 environ, les commandos CSAR de l'armée de l'air US repèrent le pilote grâce à un signal lumineux et l'identifient au code secret de sa balise personnelle. Malgré la présence de soldats ennemis dans les environs, la récupération s'effectue sans ouverture du feu de part et d'autre. Le pilote est ramené à bord par treuil et les hélicoptères repartent aussi rapidement qu'ils sont venus. Un quart d'heure plus tard, ils franchissent la frontière et pénètrent en Bosnie, pour ensuite atterrir sur la base américaine de Tuzla.
Le pilote, un officier de rang intermédiaire très expérimenté souhaitant conserver l'anonymat, ne souffre que de contusions mineures consécutivement à son éjection; son attente au sol a duré moins de six heures. Transporté durant la journée à la base d'Aviano, il reprend immédiatement les vols de l'opération Allied Force. L'opération, est un succès complet. Le pilote n'a passé que 6 h en territoire hostile, c'est 6 jours de moins que Scott O'Grady, pilote de F-16, abattu en Bosnie en 1995, mais ceci est une autre histoire...
D'après certaines sources sur internet, l'épave, encore bien conservé malgré sont crash, fut bombardé par les américain pour qu'elle ne puisse pas être récupéré par les Russe qui c'était empresser de passer un accord avec les Serbe pour la récupérer....

Quelques photo de l'épave:



Et une petite vidéo fiction:


Sources:
http://www.checkpoint-online.ch/
http://www.fas.org/man/index.html
Aviasport N°559
avatar
Voodoo

Messages : 60
Date d'inscription : 31/12/2008
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum